À qui doit-on interdire le vapotage de l'e-liquide ?

Le vapotage, bien qu'il soit une pratique fréquente, est réalisé par certaines personnes. Cette pratique conduit ces personnes à vaper dans des lieux renfermant un nombre croissant de public. Cependant, cet acte n'est pas toutefois accepté. Dans ce guide, vous allez découvrir les personnes pour qui le vapotage est interdit. 

Les mineurs et les personnes souffrantes de certaines maladies

Le vapotage est une pratique qui n'est pas autorisée à tout le monde. En effet, l'utilisation des produits contenant de la nicotine est interdite à toutes personnes n'ayant pas encore atteint l'âge de majorité, pour plus de details allez sur le site

Ces produits concernent surtout les e-liquides, les cigarettes électroniques, les mods, les clearomiseurs, etc. Une disposition du Code relatif à la santé publique certifie aux vendeurs de ces produits une vérification sur l’âge de celui qui veut s'en procurer. Ainsi, lorsque ce dernier n'atteint pas l'âge requis, il revient au vendeur de lui refuser cette vente. L'offre ou la commercialisation de tous produits de vapotage à une personne mineur est donc passible d'une certaine amende. 

De plus, il est également interdit aux personnes atteintes de certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires, le cancer, l'asthme, etc. Cette interdiction est pareillement adressée aux femmes enceintes, car cela peut nuire à leur santé et aux fœtus. 

Les salariés 

Le vapotage est aussi interdit depuis l'année 2017 aux salariés travaillant dans un espace restreint comme les bureaux d'entreprise. Tout salarié surpris en plein acte de vapotage risque une amende. Il revient aussi à l'employeur de sanctionner ce dernier par un avertissement ou un licenciement.

En plus de cela, le vapotage n’est pas autorisé dans les établissements scolaires qui contiennent plusieurs mineurs. Il en est de même pour les lieux collectifs et clos tels que les bars, les hôpitaux, les salles de cinéma ...

La pratique du vapotage est un phénomène qui doit être interdit aux enfants de moins de dix-huit ans ainsi qu'à toutes personnes malades, les femmes enceintes et les salariés.